Vertiges Graphiques

Auteur et illustrateur, Séverin Millet expose une série de dessins à l’encre sur papier Vélin.

 

Au fil des années Séverin Millet a engrangé en mémoire une kyrielle de codes et d'images dont la combinatoire constitue son patrimoine. Il s’en est doté en dessinant tous les jours où qu’il soit, en étant perméable aux images de toutes origines et en ayant fait émerger son mode d’expression. Le dessin se joue entre : ce que l’on veut dessiner, comment on veut le faire, sur quoi et avec quoi.

Pour « Vertiges graphiques » Séverin a découvert les possibilités offertes par le papier Vélin qui supporte l’application de quantités importantes d’encre sans se gondoler. La question du support et de la couleur était donc résolue. Mais c’est plus que cela car on sent bien qu’il se passe quelque chose entre lui et ces médias.

Sur la manière de faire, c’est une révolution par rapport à ses méthodes de travail habituelles. La palette graphique de l’ordinateur permet de corriger à l’infini jusqu’à ce que ce la chose représentée porte satisfaction. Ici, le pinceau ne peut passer qu’une fois. Séverin commence par  un trait qu'il cherche à maîtriser tout en laissant les formes évoluer et le surprendre.

Il doit donc se produire une harmonie totale entre le geste et l’état émotionnel qui conduisent à poser l’encre sur la feuille de telle manière qu’il en résulte une œuvre.

 

A voir :

Jusqu’au 31 décembre à l’atelier-galerie Beluga à Saint-Étienne.

Du 6 novembre au 21 décembre au Show room à Bruxelles. 

Site de Séverin Millet.