Réseau social

 

Projet 1 : réseau social compassionnel

Il n’est pas possible de parler de réseau social sans avoir en tête de nombreux exemples de dérives mettant en cause le bien commun.

Suivent en général des aveux d’impuissance car : « on ne peut rien faire contre ces technologies passées dans les mains de puissances qui débordent même celles des états ».

La réponse de MERCUR@RT tient dans une conviction : on peut d’un mal faire un bien. Les outils, terminaux et réseaux qui sont si souvent utilisés pour exacerber le narcissisme des individus et même celui de groupes d’individus pourraient être utilisés en conscience pour le développement de l’altruisme.

La pression massive des images produites par la société de consommation et du narcissisme sur les citoyens réduits à l’état de consommateurs produit a des effets mutagènes.

Un réseau compassionnel est un réseau dont les pratiques qui le caractérisent agissent de la même manière sur les connections neurales favorisant la compassion par une incrémentation vertueuse.

L’inscription corporelle de la capacité de compassion est susceptible des mêmes mécanismes que celle du pianiste qui par la répétition de ses gammes améliore son « câblage » en vue  d’une perfection dans l’exécution des œuvres qu’il interprète.

Inventons des prétextes d’échanges centrés sur l’empathie, la compassion dont la pratique serait aussi essentielle que celle de manger et de boire.