YZO

YZO

En tant qu’artiste, YZO travaille essentiellement le métal et utilise les techniques ancestrales de la forge, mais son approche de la technique est celle d’une plasticienne plus que d’une ferronnière. Elle transforme la matière métallique froide et rigide en lignes et formes qui semblent avoir une vie propre.

 

Elle s’intéresse à l’exploration des rapports, profonds, complexes et parfois ambigus, que la civilisation de l’homme entretient avec la nature. L'histoire humaine est celle d'une espèce qui peu à peu prend le pas sur les autres et qui déséquilibre son rapport avec la nature en cherchant sans cesse à en prendre le contrôle. C’est sur ce déséquilibre qu’elle pose son regard et c’est notre empreinte sur le monde auquel nous appartenons que ses œuvres questionnent.

 

YZO recrée un ordre du monde où la nature aurait repris du terrain sur l’homme. Ainsi, à sa manière, elle célèbre la résilience et la variation infinie du monde naturel tout en regrettant l’ombre que l’homme fait planer sur lui.